lundi 19 juin 2017

Biño Sauitzvy by Julien Mélique



Biño Sauitzvy by Julien Mélique
Sérigraphie
Paris 2017

Prière

Prière 
Action de Biño SauitzvyThomas Laroppe et Lika Guillemot
Paris, Janvier 2017
« La prière réitère symboliquement des processus qui se déroulent dans le plérôme de la divinité » - Les Origines de la Kabbale
Le 26 décembre, le lendemain du Noël ( naissance de Jesus Christ ), le vendeur ambulant Luis Carlos Ruas, 54 ans, connu par le surnom d'Indien (Indio, comme on appelle le peuple natif du Brésil qui soufre et est victime d'un lent génocide), s'est fait agresser à mort par deux jeunes hommes appartenant à un groupe d'intolérance homophobe. La cause : Indio a pris la défense d'un travesti qui était en train de se faire agresser par ces deux jeunes hommes.
Le meurtre a eu lieu dans la station de métro Pedro II à Sao Paulo (Saint Paul en français), Brésil. Dans la vidéo diffusée par la police, celle de la caméra de surveillance, nous voyons l'agression et aucune intervention des passants, malgré leurs regards et attention vers le fait. De la même manière que l'on se demande la raison de la non intervention de la surveillance/police (puisque l'acte a eu une durée conséquente, montrée par la même vidéo) ainsi que, où est la police au moment où il faut ? La police peut-elle être toujours présente au moment des agressions ? Y avait-il quelqu'un derrière la caméra ? Ou personne, comme bien souvent ? Qui peut nous défendre alors ?
 Pour cela nous faisons une prière. Nous prions tous les saints des stations métro à Paris (au moins celles qui invoquent leur noms), à la justice divine, pour faire justice ici et maintenant, car la justice des hommes ne fonctionne pas.
Les saints ne sont-ils pas des hommes ? Distinguées certes par certaines religions, donc par d’autres hommes ? Luis Carlos, Indio, n’est-il pas un saint ?
Contre la violence qui on essaye de nous imposer, nous agissons, à notre manière, par un geste d'amour, humain et divin à la fois, un baiser, simple, (et puissant car porteur d'une énergie vitale contre celle meurtrière) pour transformer l'horreur que l'on essaye de nous faire subir.
Il s'agit d'une prière que nous nous faisons à nous même ? Pour nous même ? Le divin en nous ? Les saints sont-ils des représentants des divinités ? Qu’est ce que ça veut dire de s’adresser aux saints du métro qui renvoient à la religion catholique, justement pas très ouverte et très tolérante sur la question de l’autre et de l’homosexualité ? Il y a-t-il de l'amour, sous toutes ses formes et possibles, dans toutes les manifestations religieuses ? Quand s'effectue la distinction entre la religion et la croyance ? Est-ce l'exercice du pouvoir des uns sur les autres qui effectue cette séparation ? Qu’est ce que la prière ? Prier est-ce penser ? La Prière arrive -t-elle au moment où l’on est face à l’impensable ? Quand penser ou comprendre un événement est impossible, ne reste-t-il plus qu’à prier ? L’acte artistique est-il une prière ?
Cette performance part d'un exemple spécifique déclencheur, concret, (comme autant d'autres que nous voyons tous les jours). Néanmoins elle ne veut pas se restreindre à ce fait : elle parle et prie d'arrêter toutes les violences et actes imposés auxquelles nous sommes victimes actuellement et depuis longtemps. Et alors, nous c’est qui ? Qui est la victime ? La communauté gay ? Les minorités ? Les singularités ? Les différents ? Et les bourreaux ?
Autant de réponses possibles...
Trois jours plus tard, le 29 décembre, toujours à Sao Paulo, une mère (Tatiana Lozano Pereira, 33 ans), a étranglé et égorgé son fils de 17 ans (Itaberli Lozano) car il était homosexuel. Elle et son mari, la beau-père du jeune homme, l'on ensuite amené le corps dans un terrain abandonné et ils ont l'ont brulé.
Nous prions contre l'horreur sous toutes ses formes, contre l'intolérable. Nous prions contre la folie destructrice qui essaye d'effacer l'altérité. Nous prions pour Indio, pour Itaberli, pour toutes les autres victimes des atrocités humaines, pour nous, nous prions !
Concept: Biño Sauitzvy
Performers: Biño Sauitzvy et Thomas Laroppe 
Photo: Lika Guillemot






















MayDay

MayDay
de Dorothée Zumstein
mise en scène Julie Duclos

avec 
Maëlia Gentil, Vanessa Larré, Marie Matheron, Alix Riemer, Bino Sauitzvy
avec les voix de 
Guy-Patrick Sainderichin, Dorothée Zumstein, Calypso Baquey, Krishna Levy, Aaron Taylor, David Houri et Philippe Duclos
scénographie 
Hélène Jourdan

lumières 
Mathilde Chamoux & Jérémie Papin
musique 
Krishna Levy

chorégraphie 
Bino Sauitzvy

vidéo 
Quentin Vigier

son
Quentin Dumay

costumes 
Marie-Cécile Viault

assistanat à la mise en scène
Calypso Baquey

régie plateau 
Marie Bonnemaison

régie son 
Lauriane Rambault

régie générale 
Mathilde Chamoux

production 
Laure Duqué

du 23 février au 17 mars 2017
du mercredi au samedi à 20h30, le mardi à 19h30 et le dimanche à 15h30

La Colline - Théâtre NationalGrand Théâtredurée 
1h40

MayDay est une remontée libre et sauvage dans le temps, une plongée dans la mémoire, c’est-à-dire dans une matière infinie, plus vaste que le souvenir. Tout part d’une interview: pour échapper aux fantômes de son passé, Mary Burns accepte de revenir sur les crimes qu’elle a commis dans son enfance, lorsqu’elle avait dix ans. Sa parole va faire surgir, successivement, d’autres figures féminines : Mary à 10 ans, sa mère, la mère de sa mère. Les voix et les images vont s’entremêler, à ciel ouvert. Pour au final, comme au sortir d’un rêve, entrevoir la possibilité d’être, à peu près, en paix avec le présent.

Production

Cie l’In-quarto
coproduction La Colline-théâtre national, CDN de Haute-NormandieThéâtre Dijon Bourgogne Centre Dramatique NationalCDN Besançon Franche-ComtéCDN Orléans/Loiret/CentreCélestins-Théâtre de Lyon
avec l’aide à la production de la DRAC Ile-de-France
avec le soutien de la Comédie de Reims-CDN
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

Tournée

Le spectacle sera créé le 1er février 2017au CDN de Haute-Normandie

- du 21 au 25 mars 2017 aux Célestins- Théâtre de Lyon
- du 11 au 14 avril 2017 au CDN Besançon Franche-Comté
- du 26 au 28 avril 2017 au CDN Orléans/Loiret/ Centre
- du 10 au 13 et du 16 au 18 mai 2017 à la Comédie de Reims, CDN
- mai 2017 au Théâtre Dijon Bourgogne – Festival théâtre en mai

Compagnie

lundi 12 septembre 2016

Where Horses Go To Die


WHERE HORSES GO TO DIE

de ANTONY HICKLING

Fiction l France l vf l 2015
67 min l Couleur
La première mondiale du nouveau film d’Antony Hickling "Where Horses go to Die", à l’occasion de L'Étrange Festival - XXIIème édition, au Forum des Images, Paris. 
La projection de "Where Horses go to Die" aura lieu le Jeudi 15 Septembre 2016 à 19h30 dans la salle 500.
http://www.forumdesimages.fr/les-programmes/etrange-festival-2016/where-horses-go-to-die-int.-16-ans


C.O.L.O. - 22. MIĘDZYNARODOWY FESTIWAL SZTUK PERFORMATYWNYCH A PART

C.O.L.O.
22. MIĘDZYNARODOWY FESTIWAL SZTUK PERFORMATYWNYCH A PART Katowice, 10-19 czerwca 2016
17 czerwca (piątek) 16:00 Kinoteatr Rialto LE COLLECTIF DES YEUX (Francja): C.O.L.O. [performens] Bilety w cenie 15 zł do nabycia w kasie Kinoteatru Rialto.


Le Collectif des Yeux został założony w 2006 roku w Paryżu przez Biño Sauitzvy'ego, brazylijskiego aktora, tancerza, akrobatę i reżysera, mieszkającego od 2003 roku we Francji. Formacja skupia się na poszukiwaniu własnej estetyki, zrodzonej z osobistych doświadczeń i indywidualnych poszukiwań. Jej założyciel Biño Sauitzvy współpracował z wieloma artystami różnych dziedzin (ostatnio z amerykańską grupą muzyczną Coco Rosie), jest twórcą kilkunastu projektów, głównie solowych i duetów z pogranicza performensu, teatru i tańca. Od 2010 roku Sauitzvy wykłada w Katedrze Dramatu Uniwersytetu 8 w Paryżu.

Performens „C.O.L.O.” inspirowana jest trzema pojęciami francuskiego filozofa Gillesa Deleuze'a, dotyczącymi rozważań na temat „istniena” pomnika: "wibracja”, „uścisk” i "wycofanie". Spektakl „C.O.L.O.” to pomnik na żywo, żywa rzeźba, złożona z dwóch ciał. Tytuł „C.O.L.O” pochodzi od portugalskiego słowa „colo”, które oznacza wzięcie kogoś za rękę lub podniesienie kogoś, by go ochronić. Oznacza na przykład wzięcie dziecka w ramiona, by je nakarmić, uspokoić i dodać mu otuchy. Spektakl nawiązuje do koncepcji zatrzymanego obrazu Samuella Becketta. Zatrzymując w kadrze teatralną akcję, wstrzymujemy na chwilkę czas – jest tylko tu i teraz, nie ma przeszłości i przyszłości. Tylko obraz się liczy. Jednak chwili nie sposób zatrzymać, a czasu powstrzymać. Obraz jest wypierany prze imperatyw kontynuacji i zwyczajny ból fizyczny wykonawców. Co wtedy jednak, gdy nie ma jak i nie ma czego kontynuować? Pozostaje walka z bólem i rozpaczliwa próba zastygnięcia w teraźniejszości, której nie chce się utracić. W performensie Sauitzvy’emu partneruje francuski tancerz Thomas Laroppe.

Pomysł : Biño Sauitzvy
Występują: Biño Sauitzvy i Thomas Laroppe
Muzyka : Cyrielle Desserrey
Premiera: 2011

http://www.apart.art.pl/22fest.htm

vendredi 22 avril 2016

RoadKill - vidéo





"It was made with the Norwegian Theatre Academy last winter where I directed my 2nd play tilted "Mother Hunting". Biño Sauitzvy did the choreography and it was performed by the "Clown Widows" played by Lærke Grøntved, Anders Firing Aardal and David Jensen  the scenography was made in collaboration with Corentin JPM Leven and Mareike Dobewall." Bianca Casady

jeudi 21 avril 2016

Porno Thietor - Bianca Casady's book



Porno Thietor, the new Bianca Casady's book for photographs and poems here: 
http://www.becapricious.com/shop/

It also comes with the Limited Edition of “Oscar Hocks” Vinyl here:
http://fantasymusicstore.bigcartel.com/product/bianca-casady-the-c-i-a-oscar-hocks-lp-ltd-edition

Bianca Casady & the C.i.A played "The Empty Room" from her album Oscar Hocks live on France Inter.



vendredi 11 mars 2016

La Roue de la fortune et d'autres arcanes















La Roue de la fortune et d'autres arcanes
Perfomance collective de Biño Sauitzvy, Sofia Paladines, Anissa Mohamed, Léa Fagnou, Léandre Ruiz Dalaine, Cyril Combes et Nina Harper.
FRASQ - Rencontre de la pArformance - Le Générateur, 2015
photo: Le Générateur


samedi 13 février 2016

samedi 30 janvier 2016